Et voilà, tout le monde est rentré… 126 élèves, 22 moniteurs sans oublier les « petiots » de Laetitia, de Niels et Bettina! Tout a commencé à 18:00 sous la pluie, ou plutôt le déluge! Qu’importe, les petits suisses ont très rapidement trouvé leur place, reçu des bons pour des frites-Bratwurst, à part un petit jeune d’Orsière qui a trouvé que même si ce n’était pas du Bagnes, il préférait la raclette car c’était plus sain! Malgré la présence d’un orchestre semi-professionnel venu de Heidelberg, malgré la présence d’un autre orchestre de Verl, c’est très rapidement le stand valaisan qui a réussi à mettre le feu à la prairie, et par ce temps, il fallait le faire. Ce n’était pas Sion sous les étoiles, mais les 13 étoiles au milieu du tonnerre ! Raclette, fendant, accordéon (Jennifer a été tout simplement incroyable), improvisation de cuivres, puis le délire avec des chorégraphies qui font que je me demande si vos enfants ont fait de l’allemand durant ce séjour! Et surtout, et surtout la joie, la bonne humeur communicative de ces monitrices et moniteurs. Puis par miracle, les cris des valaisans ont chassé l’orage et tous ces petits suisses ont mis le feu à la disco. Un journaliste est encore venu me voir pour me demander comment on arrivait ensuite en 10′ à rassembler tout le monde, à faire en sorte qu’ils se changent, se désaltèrent et attendent alignés les bus qui allaient les ramener à Detmold et Vlotho. Le Directeur de la Droste-Haus est encore venu personnellement nous remercier d’ avoir sauvé cette soirée. J’ai en effet pu relever dans mon discours improvisé qu’il était normal d’évoquer le passé lorsque l’on célèbre 60 ans d’existence mais que le futur était là et qu’avec une pareille jeunesse on pouvait être rassuré et qu’il faisait plus sens de parler de futur.
Demain retour aux affaires, c’est dimanche, une heure de repos mais on se remet au travail.

Georges Peuventpasmieuxfaire, RTS Verl

Il ne me reste plus qu’à leur dire…merci!