Bien le bonjour ou bonne nuit chers lecteurs… Quand on quitte la salle des maîtres à 1 :35 après une Teamsitzung prolongée et que l’on reprend à 06 :15, on ne sait plus trop…

Certains moniteurs plus expérimentés gèrent l’effort sur la durée et vont des siestes cachées, d’autres en revanche sont assez étonnants…Lors de mon traditionnel contrôle matinal (il faut bien aérer les locaux) quelle ne fut pas ma surprise de surprendre notre cher Alwin quitter le bâtiment accompagné ni plus ni moins de nos deux « sœurs folles » Jennifer et la gauloise Sylvie pour un jogging matinal de renforcement…

Pour le reste tout se passe bien, ou plutôt normalement. Les épreuves olympiques ont très mal débuté pour l’équipe USA. Ce cher Donald avait pourtant placé de grands espoirs sur son équipe pour l’épreuve du jour, un rallye à travers Fiesch. « America first », ça sera pour une autre fois, l’équipe s’est déjà désintégrée une première fois dans le Feriendorf ! Ne voyant pas arriver la « Dream Team » au premier temps de passage, la colonne de secours les a finalement trouvés dans le village olympique essayant de trouver le chemin menant à Fiesch… Dans la chasse aux médailles, c’est actuellement la Suisse et le Japon qui font la course en tête dans leur catégorie respective mais le classement est serré et les épreuves du jour pourraient changer la donne : au programme aujourd’hui, de l’escrime (je crains le pire, on aura des brochettes au menu si notre Sébastien ne gère pas bien l’activité), du haut valaisan (attention les mots de gorge) et beaucoup d’autres disciplines…

Côté enseignement, nous tenons le programme, mais ce n’était que le premier jour… Die Murmeltiere (marmottes) ne sont pas trop réveillées, les plus jeunes commencent à bien compter mais pour le calcul, c’est plus difficile (nous allons proposer un pack l’an prochain allemand et mathématiques et peut être orientation pour « America first » qui a réussi à nous dire que la Furka nous conduirait au Canada, le Grimsel et le Nufenen à Panama).

Beaucoup d’enfants ont de la peine à se concentrer, d’autres nous ont confié que c’est sous la torture qu’ils ont finalement accepté de venir dans le Haut-Valais. Mais quelle satisfaction lorsque l’on entend un élève nous dire, « ici je commence même à aimer l’allemand ».

Au programme de la soirée : cinéma, lotto (excellent pour les chiffres mais il faut attendre parfois 30’ pour avoir un gagnant) et pleine conscience ou plus simplement expliqué, comment tenir des ados assis, en silence, sans natel et sans musique pour leur apprendre à mieux se concentrer, à oublier le stress quotidien, tout un programme que certains ont apprécié, étonnant !

Quelques petits bobos que nos moniteurs gèrent merveilleusement bien. A bientôt,

Georges Pasparterre, RTS, Fiesch

Alias Big Boss

Alias Nicolas Fournier

PS L’association n’a toujours pas trouvé de collaborateurs pour me relire !! Désolé.

Question du jour, un nouveau jeu : le mot ou l’expression du jour que je devais placer dans ce récit m’a été donné par Cédric, notre ministre des sports. La première personne qui nous donnera la bonne réponse gagnera un rabais de 50chf sur le camp 2022 !

A propos, nous organiserons un camp dans le Haut-Valais du 23 juillet au 01.08.2022, c’est officiel. D’autres camps sont prévus en Allemagne… si la situation au niveau de la pandémie s’améliore.

Quoi de neuf docteur?