Edition du samedi 31 juillet

Spécial CO-Collège

Bien le bonjour de Fiesch, village olympique encore endormi où tout se déroule normalement, ou presque.

L’étape de vendredi a été tout simplement superbe. Les cours du matin se sont bien déroulés, après le repas de midi cap sur Brig, ou plutôt Naters pour la visite du UNESCO-Welterbe Swiss Alps Jungfrau-Aletsch info@jungfraualetsch.ch

Des films de toute beauté montrant la beauté unique du paysage qu’ils ont vu la veille et exposition ludique et interactive pour expliquer les phénomènes liés au réchauffement climatique.

Un peu de temps libre à Brigue et retour au village olympique.

Pour les autres informations rapportez-vous à l’article 7/8 H. Parlons tout de même des autres moniteurs qui contribuent à la réussite de ce camp : Sébastien notre escrimeur et animateur vedette du Lougarou, Sylvie, notre jubilaire, venue de Normandie pour la 10ème fois, Christian évidemment, dont l’expérience est très précieuse en fin de cours, sans oublier Julien le polyvalent, l’animateur des après « Teamsitzungen », Alwin le sportif d’élite qui sait tout faire également, Cédric qui fournit un travail remarquable pour coordonner le travail. Rien à ajouter, nous avons vraiment une dream team !

Le groupe travaille très bien, certains ont maintenant un plus de peine à suivre le rythme très soutenu du programme, ils sont à peu près au niveau de la batterie de leur portable et non pas besoin de la « bébédiction » de Mami Valérie pour s’endormir.

Notre concours : le vainqueur est la famille Bénédicte et Roland Crettenand qui a répondu en premier à notre question. Ils gagnent un bon de réduction de 50chf pour un séjour 2022.

La journée de hier a été tout aussi intensive. Les équipes se sont affrontées dans plusieurs épreuves : inventer des paroles en allemand pour l’hymne national, kahoot, sports d’adresse et surtout les derniers cours avant le jugement suprême : l’examen final. On ne parle plus que de ce test : Est-ce vrai que l’on devra rester si on n’a pas la moyenne ? Est-ce vrai que l’on n’aura plus besoin de suivre les cours d’allemand si on a la moyenne ? Une pression qui détonne avec les autres colonies de vacances où l’on ne parle que de fêtes. Quelle ne fut pas notre surprise lorsque l’on vient vers nous pour nous demander s’il est permis de travailler le vocabulaire sous la couverture !!! Le village se remplit, nous sommes entourés de « fouteux » portant tous des casquettes, des écouteurs genre pire cool Shakiri, Jan Winter et co.

Il est un peu plus difficile de coordonner les activités surtout que l’automne est revenu !

La question du jour : quel est le néologisme utilisé par Georges Basdespaupières dans les deux derniers articles ?

Spécial CO/Collège